Que faire après un décès ?

Organiser les obsèques d’un proche est un processus éprouvant, avec son lot de démarches pénibles et de choix pesants. Dans le cadre d’un décès, l’entourage de la personne disparue doit non seulement supporter le poids du deuil, mais également mobiliser toute son énergie pour gérer les formalités après-décès et préparer les funérailles.

Afin de vous soulager, les Pompes Funèbres Andriot se chargent de l’organisation complète des obsèques et vous accompagnent dans vos démarches après-décès. En vertu de notre permanence téléphonique 24/7, nous sommes en mesure de nous impliquer et de vous accompagner au plus tôt après la perte d’un proche.

Que faire après un décès intervenu en Vendée

Du constat à l’établissement de l’acte de décès

La survenance d’un décès déclenche de nombreuses démarches et formalités administratives obéissant à des échéances strictes. Les premières obligations juridiques doivent être exécutées dans les 24 heures suivant la perte d’un proche :

  • Le constat du décès doit dans un premier temps être effectué par un médecin, afin d’établir un certificat de décès.
  • La déclaration du décès doit ensuite être faite auprès de la mairie du lieu, en vue d’établir l’acte de décès.

Si le décès a eu lieu dans un établissement de soins (clinique, maison de retraite…), ces démarches peuvent être prises en charge par ce dernier. A votre demande, elles peuvent être assurées par la société de pompes funèbres de votre choix.

L’acte de décès est un document juridique nécessaire à l’organisation des obsèques et à toute autre démarche après-décès. Ses conditions d’obtention peuvent faciliter votre organisation :

  • Sa délivrance est libre et gratuite ; toute personne, même sans lien de parenté, peut en obtenir un exemplaire.
  • Il est conseillé d’en demander plusieurs exemplaires, certains organismes n’acceptant pas les copies de l’acte.

Contrat obsèques et volontés du défunt

L’organisation des obsèques et les modalités des funérailles sont conditionnées par les volontés du défunt. Le « droit de décider librement des conditions de ses propres funérailles » est un principe fondamental garanti par la loi. Il est donc primordial de vérifier si le défunt avait formulé des souhaits funéraires, que ce soit par oral, sur papier libre, par testament ou convention obsèques.

L’expression de volontés posthumes et l’organisation préalable des obsèques peuvent grandement aider l’entourage, aussi bien dans leurs démarches que dans la gestion du deuil. Tout un chacun peut ainsi souscrire à un Contrat Obsèques, avec la société de pompes funèbres ou le conseiller funéraire de son choix, afin d’anticiper l’inévitable.

En cas d’absence de contrat ou de prévoyance obsèques, la prise de décision en matière d’obsèques et de funérailles revient à la famille ou aux proches du défunt. En cas de conflit familial sans résolution à l’amiable, il revient à la justice de résoudre le litige. Le tribunal d’instance désigne alors la personne la plus à-même de restituer les dernières volontés du défunt…

Notre conseillers de pompes funèbres sait d’expérience qu’une écoute humaine et un conseil professionnel peuvent éviter le piège du conflit et aider une prise de décision consensuelle et apaisée.

Les premières démarches funéraires accomplies, l’organisation des obsèques pose la question du soin de conservation et de la possibilité de visite au proche disparu, ainsi que de la mise en bière et du transport du défunt.